Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Volcano National Park

Les volcans me passionnent depuis mon plus jeune âge. Leur puissance, leur imprévisibilité et leur grandeur en font des phénomènes captivants. Le parc national des volcans de Big Island à Hawaii, avec ses deux volcans et ses zones géologiques très actives, est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987. Pour le visiter, il est conseillé de se déplacer en voiture aux points d’intérêts et de faire plusieurs treks. Pour moi, ce sera avec une Camaro jaune, la couleur favorite des hawaiiens de Big Island!

Le volcan Mauna Loa, qui signifie longue montagne en hawaïen, est le plus haut volcan du monde et le deuxième plus large. Si sa partie émergée atteint seulement une altitude de quatre mille mètres, sa véritable hauteur, depuis sa base sur le plancher océanique est de plus de neuf mille mètres. Le second volcan, le Kīlauea, est l’un des volcans les plus actifs du monde, il est en irruption permanente depuis 1983.

L’un de mes treks préférés du parc a été le Kīlauea Iki trail. Il permet de traverser un immense cratère de volcan actif. Les décors de fin du monde sont saisissants. Les fumerolles s’échappaient du sol chaud, cassé comme un biscuit sec.

Le parc est encerclé de coulées de lave, anciennes et récentes. Ce sont des paysages courants dans les zones volcaniques, mais que nous ne connaissons pas en France métropolitaine. La lave séchée est en général noire brillante, légère et friable bien que cela varie en fonction de sa composition. Sur les photos des coulées de lave, les différentes textures se remarquent à l’œil nu.

La balade en hélicoptère a permis de survoler une partie du parc où il y avait de récentes coulées de lave. L’objectif était de trouver la lave en fusion. Malheureusement, ces derniers mois, le volcan était plutôt calme et peu de lave se voyait.

Les tubes ou tunnels de lave sont des trous formés lors d’éruptions volcaniques. La lave en fusion s’est frayée un chemin dans la terre, la partie la plus chaude s’est écoulée et le contour s’est refroidi en formant une croûte solidifiée. Le tunnel de lave Thurston, en photo ci-dessous, est âgé d’environ 500 ans et porte le nom de la personne qui l’a découvert.

La route principale s’appelle Chain of Craters Road. Elle porte bien son nom puisqu’elle est bordée de nombreux cratères, petits ou larges de plusieurs centaines de mètres. Elle descend jusqu’à l’océan où il est possible observer les pétroglyphes, une arche rocheuse sur l’océan et la lave qui se jette dans le Pacifique.

Les pétroglyphes de Pu`u Loa sont dans un site archéologique du parc national Volcano vers la fin de la  Chain Of Craters Road. Le site abrite 23 000 pétroglyphes gravés dans le sol volcanique. La lave présente dans ce secteur date d’entre le XIII et XV siècles. Les explications fournies sur place ou sur les sites internet ne sont que des interprétations et profitent au mystère. L’un explique que ce sont des traces de voyageurs d’antan, d’autres que ce sont des traces faites en l’honneur des naissances d’enfants. Le site reste un lieu de pèlerinage important pour les hawaiiens et ils souhaitent le préserver du mieux possible.

2 thoughts on Volcano National Park

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :