Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Saint-Sébastien

La gastronomie

J’ai découvert que cette cité basque abritait beaucoup d’étoiles au guide Michelin au kilomètre carré. Dix-sept étoiles sont réparties dans la ville dont trois restaurants triples étoilés. D’après la revue Restaurant, deux des meilleurs restaurants du monde seraient à San Sebastian : le Mugaritz et le Arzak. Je n’ai pas pu profiter des étoiles faute d’avoir réservé à l’avance, mais le seul restaurant que j’ai testé était vraiment exceptionnel, j’en parlerai dans l’article suivant.

La plage

La découverte de Saint Sébastien s’est faite avec une météo pluvieuse. Les gros nuages sombres créaient une atmosphère morose, presque sinistre, mais cela était finalement assez intéressant d’un point de vue esthétique. Je n’allais pas me laisser impressionner par ces quelques cumulonimbus, bien au contraire, j’ai souhaité en tirer profit pour m’entraîner à faire des photos HDR.

Le centre-ville

Finalement, l’après-midi, les nuages ont laissé place à un joli ciel bleu. Le soleil a égayé la balade et toute la ville s’est animée comme par magie. Le centre est plein de surprises, pas forcément très spectaculaires, mais agréables pour une promenade. Sans avoir de gros coup de foudre, j’ai apprécié cette petite station balnéaire qui doit avoir un charme beaucoup plus prononcé l’été, avec une dizaine de degrés supplémentaires.

Le mont Igueldo

La jolie baie de la Concha est bordée par deux collines. Chacune mérite sa visite pour son point de vue opposé sur la ville. Le Mont Igueldo, au sud, est accessible en voiture ou par un vieux mais charmant funiculaire. Au sommet, se trouve un petit parc d’attractions avec quelques manèges pour les enfants.

Le mont Urgull

La petite excursion sur le sommet d’une altitude de 123 mètres permet de se faire une petite séance de sport. Celle-ci est nécessaire à l’élimination des calories engrangées par l’incroyable gastronomie locale. La balade se fait au milieu de la végétation et elle a pour objectif la découverte du Christ protecteur, très typique des villes hispaniques.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :