Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Pattaya et Bangkok

Pattaya mérite sa réputation de la ville de la prostitution. Je tenais à voir ce côté de la Thaïlande afin d’avoir mon jugement personnel et fondé, est-ce « bon-enfant » ou crade? Et… c’est plutôt glauque, le sexe est un business surexploité.

La journée, tout paraît presque normal.

Le soir, l’ambiance devient torride. Le stéréotype de l’homme aux cheveux blancs, dépassant la soixantaine et accompagné d’une (ou d’un) Thaïlandaise de 20 ans envahi les rues. Les abords des bars se transforment en « bars à chats ». Les thaïlandaises miaulent « massaaaaaaachhheeeee » au passage de chaque touriste. Les rabatteurs vendent les spectacles en imposant un menu disons exotique sous les yeux des passants.

A Bangkok les quartiers chauds existent aussi. Les invitations aux ping-pong shows par ces même rabatteurs insistants se font tous les deux mètres.

Cette ville est aussi une ville de fête, il est incontournable d’aller boire un cocktail sur un roof-top et d’apprécier les nombreuses vues époustouflantes.

Heureusement, Bangkok, ce n’est pas que le cul, il y a aussi la culture. Le Palais Royal est magnifique. C’est un ensemble de bâtiments ornés d’or et abritant de nombreuses œuvres d’art.

Et pour parfaire les clichés, Banbkok se visite en Tuk-Tuk. En fait, ils sont incontournables. Les taxis sont tout aussi agréables que les taxis parisiens. Ils choisissent leurs clients et leur prix. Le Tuk-Tuk est plus lent mais beaucoup plus abordable.

Pour bien terminer cet article, voici deux photos, l’une du marché aux fleurs abrité par des centaines de parapluies, et l’autre, un des très nombreux varans présents dans les parcs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :