Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

L’exploration du volcan

Depuis que je suis petit, je suis fasciné par les volcans. J’ai toujours rêvé d’approcher un volcan actif et d’observer la lave. Cette force incommensurable et imprévisible m’effraye et me passionne. En Nouvelle-Zélande, il y a de nombreux volcans, éteints ou encore en activité.

Nous avons fait une excursion en hélicoptère à White Island. C’est un volcan encore actif. Le décollage a eu lieu au petit matin depuis le lac de Rotorua.

Le volcan se situe à une cinquantaine de kilomètres au nord des côtes néo-zélandaises, dans l’océan Pacifique. Nous avons pu profiter d’une partie du vol au-dessus de la terre et admirer les paysages nés, malheureusement, de la déforestation.

Le moment le plus impressionnant du vol a été l’approche du volcan. L’arrivée face à ce cratère fumant fut exceptionnelle.

 

Attention, le port du casque était obligatoire ! Le port du masque ne l’était pas, mais à plusieurs moments, il a été indispensable. Des bourrasques de vent transportaient des gaz nauséabonds et très irritants.

 

L’île abritait une exploitation de soufre, mais elle a été décimé lors d’une irruption qui a fait onze morts. Les restes donnent, dès l’arrivée, une ambiance très particulière.

Nous avons profité d’un visiteur-surprise. Ce charmant lion de mer nous a fait l’honneur de sa présence. Même la guide n’en n’avait jamais vu ici.

Le soufre est en abondance sur ce volcan. Son odeur très particulière d’œuf pourri est constante et partout.

Les paysages lunaires sont sidérants. Incroyablement, aucune des photographies ci-dessous n’est en noir et blancs. Ce sont les vraies couleurs, elles contrastent tellement avec le jaune flamboyant du soufre.

Le cratère du volcan n’est pas rempli de magma chaud, mais d’un contenu tout aussi dangereux, un lac acide et bouillant.

Ce volcan est passionnant et les points de vue sont très variés. Voici quelques photographies du reste de l’expédition.

Le tour s’est terminé par un survol de près du cratère. Ce fut un magnifique au revoir.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :