Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Les animaux rencontrés en Australie

Le premier animal sauvage rencontré est celui qui symbolise l’Australie, le Kangourou.

La suite est plus glauque. Je les ai croisés seulement trois fois… vivants. Toutes les autres fois, ils étaient morts. Des centaines de kangourous tout raides avec les pattes en l’air ou parfois complètement calcinés, ornaient les bords de route. Plus étranges, les magasins vendaient les kangourous sous des formes plutôt originales. Leurs bourses étaient vendues pour faire des bourses. Leurs pattes étaient recyclées en décapsuleurs. Leur peau servait de sous-vêtements chauds.

Dès la première balade en forêt, j’ai eu la joie d’apercevoir ce magnifique serpent. Avec du recul, j’ai été – je l’admets – un peu inconscient de prendre mon temps pour le photographier. Après vérification, c’est d’un dangereux serpent. L’ami d’un guide s’était fait mordre à la main par ce « Red belly black snake» et était depuis trois mois à l’hôpital. Il risque dans le meilleur des cas une amputation du bras.

Nous avons visité un musée du Papillon. Des centaines de papillons étaient « produits ». Je dis « produit » parce qu’ils avaient parfaitement industrialisé le processus de fabrication des papillons. Le résultat dans la volière était impressionnant même si l’idée est un peu bizarre.

 

 

Le Koala est le plus bel animal d’Australie. Cette petite peluche, si fragile qui mange que de l’eucalyptus est extrêmement charmante. Trouver un Koala dans le milieu naturel est très compliqué. Ses abus d’eucalyptus le rendent un peu stone. Du coup il passe le plus clair de son temps à « comater » en haut de ses arbres-joins. Heureusement, pour les repérer, certaines personnes indiquent au sol avec quelques morceaux de bois l’endroit où ils se cachent.

Pour le fun, je vous laisse tenter de repérer le Koala caché dans ces arbres. J’offre le Champagne à celui qui trouve ! (Ouvrez l’image en grand, zoomez, imaginez…)

Par compassion envers ces animaux, nous avons refusé de visiter les parcs où ils sont exploités et où l’on peut, pour 15 $, faire une photo avec l’un d’entre eux dans les bras. Nous avons préféré les rencontrer à Port Macquarie, au seul hôpital au monde dédié uniquement aux Koalas.

Afin d’aider financièrement l’hôpital, j’ai adopté un petit Koala, Barry… Hélas Barry était malade et il est mort avant même l’arrivée du certificat d’adoption en France. (Je ne comprends pas pourquoi, la plupart du temps, les gens rigolent à ce moment de l’histoire). 

J’ai juste noté un point étrange dans cet hôpital, ce sont les Koalas empaillés dans la salle d’hospitalisation. Si nos chirurgiens exposaient des cadavres humains dans les hôpitaux en guise de décoration, je ne serais pas rassuré à l’idée de me faire opérer.

Nous avons eu la chance d’admirer les baleines à Port Stephens lors d’une sortie dédiée. Elles étaient discrètes mais majestueuses.

Pour terminer, voici quelques autres animaux que j’ai croisé durant ce magnifique road trip !

3 thoughts on Les animaux rencontrés en Australie

  1. Je pensais voir Jean-Pierre en photo dans cette rubrique!! Et j’ai trouvé le koala, il est en boule sur une branche bien au milieu, j’attends le champagne!!!

    • LOL, tu vas devoir préciser un peu qunad même! tu dois m’envoyer la photo avec un point rouge où il se trouve. Attention, si tu te trompe, tu me payes le champ 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :