Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

La vie sous-marine du lagon

L’eau translucide du lagon de Bora Bora abrite une faune sous-marine impressionnante. Pour preuve, la photo de couverture de cet article a été prise depuis les pontons de l’hôtel. Mais, avant tout, j’ai deux coups de gueule à passer.

Ce trésor n’est pas respecté par la population locale et de ce fait, encore moins par les touristes. J’ai été vraiment choqué de voir des troupeaux d’abrutis de personnes monter et danser sur les coraux. Je n’ai pas pu m’empêcher à plusieurs reprises de m’exprimer vivement auprès des managers et des locaux. Malheureusement, j’ai peur que la cause soit perdue parce que leur réponse était vaine « ils sont déjà presque tous morts ». Ma vision est plutôt : « sauvons les derniers vivants ».

Le tourisme de masse avide de sensation fait proliférer les sociétés peu scrupuleuses. Le respect de l’animal sauvage n’est pas au rendez-vous. Les tortues, n’étant pas visibles dans le lagon, sont parquées dans des aquariums d’hôtels. Les sorties groupées pour nourrir les requins (malgré les accidents que cela génère) et les raies sont communes. Nous nous sommes laissé avoir par un titre trompeur d’excursion nommé « éco tour » mais je ne publierai pas de photo de cette écœurante sortie. Je partagerai plus tard l’avis acerbe que je laisserai sur Tripadvisor.

Malgré tout, la nature est forte et de nombreuses espèces sont visibles. En se renseignant bien, des excursions accompagnées de passionnés permettent d’approcher respectueusement ces animaux. Je reprends la positive attitude.

Lors des sorties en snorkeling, peu farouches, les poissons bagnards, trop habitués à être nourris, se regroupent autour des plongeurs et les suivent tout au long de la plongée.

Tous les jours, j’allais dire bonjour à cette murène qui, sauf une fois, est restée cachée sous le même rocher. Ce poisson est pour moi un peu comme le vide, il m’effraie et m’attire en même temps.

Les raies sont très nombreuses dans le lagon. Il y en a de toutes les espèces et partout. Les plus visibles sont les raies pastenague. Elles sont plus claires et aspirent le sol pour se nourrir.

Un peu plus rare, les raies léopard, sont noires et tachetées de blanc. Avec un expert, nous avons eu l’occasion de voir un banc de raies léopards. Pas moins de 15 raies en même temps. C’était extraordinaire.

La star des raies est la raie manta. C’est la plus grosse, la plus impressionnante, la plus rare et la plus majestueuse. Pour se rendre un peu plus compte de sa taille immense, sur la deuxième photo, on distingue une raie pastenague à ses côtés.

Pour observer correctement les requins, il a fallu sortir du lagon. Le bleu nuit des photos indique qu’elles ont été prises dans les eaux plus profondes.

J’ai nagé avec tous ces requins à pointe noire. Si on ne les nourrit pas, ils sont complètement inoffensifs. Ils s’approchent légèrement de nous sans vraiment nous porter attention.

Et pour en finir avec les requins, je n’ai pas résisté à la mode du selfie.

L’animal le plus coloré, le plus beau et le plus fragile est le corail. Cette structure vivante ne sera jamais aussi impressionnante en photo qu’en réalité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :