Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Immersion dans une fourmilière : Hong Kong

Hong Kong, cette mégalopole au plus de sept millions d’habitants m’intriguait beaucoup. Je ne savais pas ce que j’allais découvrir, je connaissais seulement quelques rumeurs.

Cette ville n’a rien à voir avec la Chine de Pékin, les gens ne crachent pas en permanence à terre, ils sont très aimables, ordonnés et plutôt discrets. Je trouve qu’il y a plutôt une ressemblance avec le Japon.

Finalement, les clichés sont plutôt proches de la réalité. Hong Kong est une véritable fourmilière. Des tours de tous les âges se disputent le moindre espace. La ville a un peu trop vieilli même si certaines tours récentes rafraîchissent un peu la vue.

Il y a du monde partout et tout le temps. Un flot continu de personnes glisse sur les trottoirs et surfent au travers des milliers de stimuli visuels.

Hong Kong est bien capitaliste. Les stimuli dont je parlais sont là pour faire vendre. D’ailleurs dans les marchés, tout se vend. Je serais bien curieux de savoir quel objet ne se trouve pas à Hong-Kong !

D’après moi, le plus beau point de vue de la ville est le Pic Victoria. Il permet de voir l’immense sky line de la ville. Il y a des tours à perte de vue, des deux côtés de l’eau, et même sur les arrières plans.

 

One thought on Immersion dans une fourmilière : Hong Kong

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :