Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Île Maurice, mon premier voyage

Flashback juillet 2009 : l’Île Maurice, première sortie hors Europe

Les articles flash-back sont des partages de voyages effectués avant mon tour du monde de 2015. Les textes reflètent mes sentiments au moment de la visite. Mon matériel et mon expérience moins évolués expliquent la qualité plus médiocre de mes photos, désolé :-).

Il y a presque dix ans, je faisais ma première sortie de l’Europe, je décollais pour l’Ile Maurice ! Je n’étais encore qu’un voyageur novice avec seulement cinq pays visités. Mais mon désir de découvrir d’autres paysages et d’autres cultures était déjà très fort.

Je suis très content d’avoir choisi Maurice pour un premier voyage lointain. L’île est toute petite (2040 km²), en comparaison, la Corse est quatre fois plus grande (8680 km²). Cependant, les 1,2 million d’habitants forment un véritable melting-pot. Ils sont majoritairement d’origine indienne, mais aussi, métisse ou créole. Toutes les religions sont (très) pratiquées. Le climat tropical permet à l’île de bénéficier d’une faune et d’une flore très diversifiées. Le tout est dans l’océan Indien, chaud et fourmillant de poissons tropicaux.

Mon rêve était de nager avec les dauphins. Ils sont très nombreux dans cette partie de l’océan Indien, mais ils sont aussi très matinaux. A Rivière Noire, près de Flic en Flac, j’ai eu l’occasion de me retrouver seul au milieu d’un banc d’une vingtaine de dauphins, ils tournaient autour de moi, nageaient en dessous de moi en me montrant leur ventre, j’étais au paradis, tout simplement.

De nombreux points incontournables sont à visiter, tous ont des noms aussi expressifs que rigolos. L’île aux Bénitiers est (était, car cela fait 9 ans, je ne sais pas si c’est toujours le cas) une très jolie île sauvage, le très joli rocher de la photo d’entête est à cet endroit.  La Terre aux sept couleurs est une curiosité géologique assez photogénique, mais pas forcément extraordinaire à visiter. La cascade de Chamarel est un site très joli, mais j’ai surtout adoré les routes rouges et les décors tropicaux qui permettent d’y accéder.  Pour la farniente et la baignade, les longues plages coralliennes de Flic en Flac sont parfaites. Port Louis, la capitale, est une fourmilière à découvrir. Il y a neuf ans, le choc culturel était fort. J’avais été très surpris sur les marchés en constatant que les viandes étaient exposées aux milliers de mouches qui entraient et sortaient des morceaux à chaque passage d’une personne. Grand Baie ou le Saint-Tropez de l’ile Maurice vaut aussi le détour, ses petites plages sont très jolies. Enfin, je n’ai pas visité L’île aux Cerfs à cause de la météo qui n’était pas clémente, mais les photos étaient magnifiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :