Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Derniers jours en Jordanie

Deux jours de repos dans la station balnéaire d’Aqaba au bord de la mer Rouge m’ont permis de mettre la culture en jachère afin de laisser place à la distraction.

Puis nous avons pris le chemin du retour où se dresse le désert du Wadi Rum. Une courte excursion était obligatoire malgré la longue route vers l’aéroport qui nous attendait.

L’arrivée au centre des visiteurs est folklorique! Cinq ou six Bédouins hurlent pour nous emmener faire un tour au Wadi Rum. Il a fallu relativiser assez rapidement et prendre cela à la rigolade, sans se laisser impressionner. C’est un vrai spectacle, tous les moyens sont bons pour s’accaparer le touriste. Il faut comprendre que derrière cela se cache la crise du tourisme en Jordanie. Finalement, nous avons opté pour la solution officielle du Wadi Rum, et à posteriori, je ne suis pas certain que ce soit la meilleure. Les locaux proposent des solutions négociées et personnalisées, ce sont des jeunes qui maîtrisent parfaitement l’anglais, ils possèdent de gros, récents et puissants 4×4. Tandis que la solution officielle est plus archaïque, mais pas dénouée de charme.

Notre chauffeur n’avait pas la fraîcheur du matin, il avait plutôt du mal à se déplacer, il conduisait très lentement sur les routes goudronnées, mais assurait comme un chef dans le désert.

Son carrosse était … sur le même modèle que lui.

La balade était assez courte, beaucoup de touristes partent en trek plusieurs jours, nous avons vu seulement un échantillon et c’était splendide, mais un peu trop cher.

One thought on Derniers jours en Jordanie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :