Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Découverte de San Pedro De Atacama

Après avoir découvert la ville chilienne, nous faisons place à la nature ou plutôt aux déserts. Situé au nord du Chili, les déserts d’Atacama m’ont plus que séduit. L’objectif secondaire était de monter progressivement à 4800 mètres d’altitude pour ne pas trop souffrir à l’arrivée en Bolivie.

Pendant quatre jours, nous avons parcouru plusieurs types de déserts tout en revenant chaque soir à notre point de chute : Atacama. Pour nous déplacer, nous avons loué un 4×4 pickup. Cette expérience était vraiment très excitante. Le sentiment de liberté était complet même si quelques fois, les chemins ont été difficiles. Conduire, sans route, dans le sable ou les graviers, à 4800 mètres d’altitude, demande une attention particulière. Le souffle étant court, les réflexes sont ralentis. Nous avons failli rebrousser chemin tellement nous étions engourdis, mais la curiosité, le fun et l’adrénaline nous ont motivés à poursuivre et nous ne l’avons pas regretté.

Les nombreux volcans de la Cordillère des Andes qui entourent la région, sont admirables. Spécifiquement au coucher de soleil où ils changent de couleur pour virer au rouge. Comme dans beaucoup d’endroits sur terre, le soir est un spectacle immanquable pour l’appareil photo.

Une des premières surprises a été de découvrir ce stade de foot en plein milieu du désert, sans aucune habitation en vue.

Les lagunas sont les points d’attraction. Ces lacs d’altitudes, de différentes couleurs et parfois gelés, subliment les déserts.

Les salars d’Atacama étaient un petit apéritif pour les salars d’Uyuni en Bolivie. Le sel est disposé différemment sur le sol.

 

Même si les conditions de vie sont difficiles, certains animaux arrivent à tirer leur épingle du jeu. Par exemple, ces flamands roses sont extraordinaires. C’était la première fois que je les voyais dans leur habitat naturel. Ils sont magnifiques et tellement particuliers. Leur environnement très austère, les lacs acides, leur fournissent tout de même de la nourriture. Ces splendides renards rencontrés au milieu de nul part, déambulaient dans le désert.

2 thoughts on Découverte de San Pedro De Atacama

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :