Désolé, le click droit est désactivé pour ce site.

Bilbao, ville d’architecture

Mini roadtrip au pays basque

Pour fêter le retour des beaux jours, rien ne vaut un mini-roadtrip de six jours dans le pays basque espagnol. Sauf que le soleil et les températures estivales n’ont pas été de la partie. La météo était plutôt capricieuse, même si quelques jolies éclaircies enjolivaient les journées, le pull et le blouson étaient nécessaires pour se réchauffer des 7°C à 14°C ambiants. D’après les locaux, c’est un temps très habituel dans cette région, notamment à cause de l’océan Atlantique, c’est un peu la Bretagne des Espagnols. Je me suis rappelé que même à Lisbonne, bien plus au sud et à la même période, le temps avait été identique. Hormis cela, le voyage a été largement à la hauteur de mes attentes.

L’itinéraire était décomposé en trois fois deux jours, à Bilbao, à Elciego et à Saint Sébastien. Les points d’intérêts étaient multiples et variés comme je l’adore. L’architecture, la culture, la ville, la nature et surtout l’océan sont pour moi les meilleurs ingrédients d’un voyage réussi.

Bilbao

Cette ville espagnole, la plus grande du pays basque, est peuplée, avec son agglomération, d’environ un million d’habitants. Elle a su se (re)dynamiser grâce à des œuvres architecturales telles que le musée Guggenheim. Ce point d’orgue de la ville est aussi splendide que particulier, j’en parlerai plus tard parce qu’il mérite son article dédié. En plus de l’architecture, la ville bénéficie d’une ambiance sympathique, particulièrement le soir, où le moment est venu d’écrémer les bars à pintxos (ce sont les tapas basques). Cette activité incontournable de la région consiste à choisir un bar, commander directement au comptoir l’un des nombreux pintxos présentés, de choisir un blanc ou un vermouth, de déguster le tout avant de refaire le même rituel dans un autre bar, un peu plus loin, cela jusqu’à ce que vous n’ayez plus soif (ou faim).

L’architecture traditionnelle

Je fus surpris de découvrir une architecture traditionnelle si marquée à Bilbao. Les ruelles bordées de bâtiments colorés avec des verrières de bois accolées aux façades, m’ont vraiment charmé. La balade le long du fleuve Nervion, du musée Guggenheim jusqu’aux vieux quartiers, est très agréable, elle est comme une marche du futur vers le passé. Bien d’autres lieux comme la Gare de la Concorde ou les petits parcs sont tout aussi séduisants.

 

 

 

L’architecture Moderne

Bilbao fut à la hauteur de sa réputation. En plus de l’incroyable Guggenheim, d’autres bâtiments modernes sont à découvrir, comme le pont de l’Arc Rouge, le pont Zubizuri ou le très bel immeuble à la façade de verre.

 

 

Le centre culturel

J’ai eu un véritable coup de cœur pour ce bâtiment absolument extraordinaire et à ne surtout pas rater lors d’une visite de Bilbao, le centre culturel Azkuna Zentroa. Cet ancien entrepôt à vin, initialement construit en 1909, a été rénové avec un design signé par le célèbre et talentueux Philippe Stark. Parmi les particularités de l’édifice, il faut voir les quarante-trois colonnes (toutes uniques) et une piscine sur le toit dont le sol est transparent.

 

Pont de Biscaye

Situé en dehors de la ville, proche de l’océan, ce pont transbordeur construit entre 1888 et 1893 reliant Portugalete à Getxo est une merveille architecturale. Il permet de transporter grâce à une nacelle des véhicules et des personnes d’une rive à l’autre. Sans surprise, il est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce fut le premier pont du genre construit, il est toujours en parfait état de marche et il continue, tous les jours, à aider de nombreuses personnes à franchir le fleuve Nervion. Tout de fer, il mesure 160 mètres de long pour une hauteur de 43 mètres, cela fait de lui, l’indétrônable plus grand pont transbordeur du monde. Pour la visite, il est possible de monter tout haut pour le traverser via un long couloir. Celui-ci est constitué de poutres de fers, au sol, les lattes de bois offrent des petits espacements permettant d’admirer la nacelle passer et secouer légèrement le tout.

 

 

 

 

One thought on Bilbao, ville d’architecture

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :